RSS

Une grande victoire des opposants au parc éolien de Chambayon

27 Déc

Des grandes entreprises influentes et prédatrices s’efforcent de tirer parti des subventions publiques et du tarif de rachat de l’électricité produite par l’éolien industriel. La Compagnie Nationale du Rhône (CNR), qui ferait mieux de s’occuper de l’eau du Rhône, est un exemple de cette politique autoritaire et spéculative qui n’a pas grand chose ç voir avec le développement durable. La CNR tente de placer ici et là en Région Rhône Alpes des éoliennes de grande taille pour aller chercher en altitude de rares souffles de vent. Elle se heurte dans le Haut-Beaujolais à l’opposition d’habitants farouchement déterminés à empêcher le saccage de leur environnement et la pollution de leurs sources.
L’enquête publique concernant les éoliennes de Chambayon prévues pour être installées par la Compagnie Nationale du Rhône (CNR) sur des parcelles forestières de moyenne montagne situées sur les communes de Saint Bonnet des Bruyères et de Saint Igny les Vers vient de faire l’objet d’un avis défavorable du commissaire enquêteur donnant raison aux opposants. Une première enquête publique réalisée en 2016 s’était également soldée par un avis défavorable. Deux avis défavorable consécutifs cela donne à réfléchir.

1) Le rapport du commissaire enquêteur.

Le rapport du commissaire enquêteur considère que les opposants ont raison sur les nuisances visuelles, lumineuse et sonores entrainées par les éoliennes, ces nuisances devraient fâcheusement impacter la qualité de vie des habitants situés dans leur proximité. I

Rappelons qu’il ne s’agit pas de gentils et pittoresques moulins à vent mais d’équipements industriels lourds de prés de 200 mètres pour lesquels des routes vont devoir être ouvertes dans la forêt afin d’acheminer les composants des éoliennes, les colonnes d’acier, les turbines, les pales…

Pour lire les conclusions du commissaire enquêteur c’est là:2019 CB Enquête publique complémentaire Arrêté préfectoral du 23_10_19

2) Cette belle victoire d’une opposition citoyenne n’est pas encore définitive

L’enquête publique n’est qu’un moment dans la procédure préalable à l’installation d’un projet comme celui de Chambayon.

L’avis défavorable du commissaire enquêteur n’en devrait pas moins constituer un sérieux obstacle pour le projet. Mais comme la décision finale appartient au Préfet il n’est pas sur du tout qu’il suive l’avis du commissaire enquêteur. Les Préfets ont parfois une fâcheuse habitude de se contrefichent de l’avis des habitants lorsqu’il ne va pas dans leur sens.

Les opposants ont fait preuve, en tout cas, d’une remarquable combativité: il y a eu 222 contributions dont celles de 8 associations déposées contre le projet, à 92% hostiles au projet. Les opposants ont du surmonter de nombreuses résistances de la part des administrations afin d’obtenir, à coups de recours et de courriers, les informations techniques leur permettant de mieux connaître les caractéristiques du projet.

Face à eux s’est déployé une campagne de propagande fallacieuse invoquant une fausse concertation (du genre concertation dans le cadre d’un PLUI). Il y eut même orchestrée par une plate forme de collecte de fonds, ENERFIP, un appel trompeur à l’épargne citoyenne ne faisant évidemment pas état des objections des locaux.

3) La lâcheté et/ou la paresse d’esprit des élus.

Il n’y a également guère eu de vrai débat dans les conseils municipaux. Dans le Haut-Beaujolais. les communes n’ont pas de site internet. Pour prendre connaissance des comptes-rendus il faut se rendre en mairie si bien que la population n’est guère au courant. Dans le dernier bulletin de la commune de Saint Bonnet des Bruyères il n’est rien dit du projet.

Il semble que le projet ait été fortement impulsé en sous main par un notable local habitué à décider à l’ancienne, c’est-à-dire de façon autoritaire sans chercher l’avis de ses administrés, il s’agit d’Alain Morin, maire de Saint Igny de Vers depuis 24 ans. Un sacrée durée de règne d’autant que l’intéressé va peut-être même  prolonger de 6 ans s’il se représente en mars prochain. Coté verrouillage le premier adjoint de cet édile est son beau frère, ce dernier étant correspondant local du «Progrès», aussi il ne faut pas s’étonner du manque de transparence et de la désinformation qui caractérisent la promotion du projet des éoliennes de Chambayon comme cela l’a récemment été dans un article publié par ce journal le 15 décembre dernier.

Les élus des intercommualités adoptent de leur coté un silence prudent relevant d’un mélange de lâcheté et de paresse intellectuelle crasse. La mise en place des 3 éoliennes demandera la réalisation d’infrastructures d’accès et de raccordement au réseau si bien que de nombreuses autre communes vont être impactées, lesquelles appartiennent à 2 intercommunalités, celle de la Communauté de Communes Saône Beaujolais (CCSB) et celle de l’ouest Rhodanien (COR). Chambayon n’est pas un petit projet. Les élus de ces intercommunalités lorsqu’ils sont interrogés affirment pourtant n’être pas au courant, ce qui ne tient pas la route puisqu’un projet comme Chambayon apportera de la fiscalité aux intercommunalités. Qu’en conclure : que les élus sont des faux culs, ou bien des incompétents qui ne suivent pas vraiment la vie du territoire ?

L’affaire des éoliennes de Chambayon est exemplaire de la décomposition de la démocratie locale dans nos intercommunalités rurales. Si un jour la démocratie s’y rétablit on le devra à la résistance citoyenne dont les habitants et les associations qui se sont dressé contre le projet de Chambayon nous donnent l’exemple. Ce n’est pas encore gagné et il va falloir du temps pour secouer les inerties et bousculer les «roitelets» qui tirent les ficelles d’un système opaque.

Le blog des 2 clochers

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :