RSS

Retour sur les articles traitant de la jeunesse rurale il y a une centaine d’années

A l’occasion des journées du patrimoine le blog a accueilli ces jours derniers la contribution de 2 membres de l’association «Itinéraires, Patrimoine et Paysage» qui ont brossé un tableau de la jeunesse en Beaujolais durant les 2 premières décennies du XX° siècle. Réintroduire l’humain dans une réflexion portant sur le patrimoine n’est pas facile. Le patrimoine est surtout envisagé du point de vue de la conservation des bâtiments et des objets du passé, lesquels sont présents, visitables et visibles. Nos prédécesseurs, par contre, ne sont plus là. Pourtant le souci du patrimoine devrait être aussi porteur d’une mémoire collective survivant à l’évanescence du temps en lien avec les expériences de ceux qui nous précédèrent.

Read the rest of this entry »

Publicités
 

L’ordre du jour du conseil municipal du 25 septembre

Ce soir le conseil municipal de Régnié-Durette va se réunir. Le blog a « zappé » cette importante nouvelle. A vrai dire l’ordre du jour ne comporte pas de grands sujets. Le voici :odj cm rd é(_09_17

 

Quelques instantanés pris lors des journées du Patrimoine au musée Marius Audin à Beaujeu.

Un visiteur des journées du patrimoine à Beaujeu nous a transmis les instantanés suivants des journées du patrimoine. Ces journées qui se sont déroulées dans le musée Marius Audin ont été très suivies, il y avait du monde dans l’escalier et dans les salles d’exposition.

Read the rest of this entry »

 

Régnié-Durette: des journées du patrimoine annoncées discrètement mais pleinement réussies.

Samedi 16 et dimanche 17 septembre se sont déroulées les journées du patrimoine. Ces journées ont été annoncées à Régnié-Durette sur le site de la mairie, IPP n’avait malheureusement pas fourni d’informations très précises ainsi que sur le site de l’Office du Tourisme. Ces journées ont néanmoins rencontré un réel succès.

Read the rest of this entry »

 

II) Journées du patrimoine. La jeunesse en Beaujolais il y a une centaine d’années n’avait pas beaucoup d’occasions d’évasion et de distraction.

Suite et fin de notre visite virtuelle de ce qui subsiste de la vie et des attentes de la jeunesse en Beaujolais il y a une centaine d’années.

Read the rest of this entry »

 

I) Journées du patrimoine. Il y a une centaine d’années la jeunesse en Beaujolais était soumise à des normes de pensée et de comportement contraignantes.

Avertissement: Il serait présomptueux de notre part de prétendre avoir effectué un travail de recherche historique. Il s’agit plutôt d’une vue cavalière, au sens du regard rapide et en surplomb que porte un voyageur pressé sur le paysage qu’il parcourt.

Nous nous sommes attachés à la jeunesse rurale du tout début du XX° siècle, c’est-à-dire les 3 générations sur une vingtaine d’années (enfants, adolescents et jeunes adultes) allant de 1900 à 1920 et qui subirent le choc terrible du 1° conflit mondial.

Il ne faut pas oublier qu’à cette époque la majorité civile était fixée à 21 ans et non à 18. Le service militaire auquel était astreint les jeunes gens durait 2 ans après avoir été de 3 ans. Il ne faut pas oublier non plus que les femmes n’avaient pas le droit de vote et qu’elles tenaient dans la vie collective une place mineure. Le lecteur va découvrir un autre monde.

Read the rest of this entry »

 

Journées du patrimoine : la jeunesse rurale en Beaujolais il y a une centaine d’années.

Les journées du patrimoine se déroulent toujours en septembre durant la période des vendanges si bien qu’il n’est pas toujours facile de trouver les bonnes volontés disponibles pour organiser des visites de lieux ou des expositions. L’an dernier l’association «Itinéraires Paysages et Patrimoine» (IPP) avait pu cependant aménager avec des habitants de Durette une exposition appréciée dans le local de l’ancienne Mairie-Ecole de Durette. Cette année, faute justement des disponibilités évoquées plus haut, IPP s’en tiendra à la visite traditionnelle commentée de l’église des 2 clochers complétée par l’accompagnement d’un parcours thématique depuis le centre bourg vers la pyramide de la Tour Bourdon. Le thème de la jeunesse est cette année le sujet central des journées du patrimoine. Nous mettrons en ligne les 16 et 17 septembre, dates des journées, un article en 3 parties, de l’ordre du virtuel, de ce qui pourrait nourrir une exposition. Cet article tentera de répondre aux questions suivantes: «que savons nous de la jeunesse qui vivait en Beaujolais il y a une centaine d’années, c’est à dire à l’époque du 1° conflit mondial, et que reste-t-il de son passage ?» Ce texte constitue une esquisse qui donne à voir et à réfléchir sur ce qui pourrait dans un peu plus d’un an aider à caler une réflexion et des manifestations traitant de la fin de ce conflit et de ses conséquences sur la vie rurale. Ce travail de débroussaillage, avec ses forces et aussi ses faiblesses inévitables, a été effectué cet été par Philippe Nicaud et par Alain de Romefort, respectivement Trésorier et Secrétaire d’IPP. Je les en remercie.

Marie-Héléne Labruyére.

Présidente d’IPP